2 juillet 2011 :On prend les mêmes et on recommence ! Comme l'année dernière, rendez-vous à 7 heures du mat' du côté d'Olivet afin de me rendre à la seule et unique sortie de l'année avec mon Austin Seven : Bressuire et son 6ème grand-prix historique. Trop hâte d'y être, surtout que je n'ai pas remis les pieds dans mon bolide depuis 1 an ! Suite à ma panne de freins de l'année dernière, ce sont mon ingénieur et mon père qui se sont occupés de tout de A à Z. Pour dire, je n'ai même pas pu au moins faire un essai ni même ne serait-ce que le chargement de l'Austin Seven. (Pffff, vraiment marre de cette distance professionnelle, enfin bref...)

La petite nouveauté cette année, c'est mon achat d'une petite caméra embarquée que j'ai fixé sur mon casque. Trop content de moi pour le coup. Je vais pouvoir me faire des petites vidéos au retour.

Comme l'année dernière, rien à dire en arrivant sur place. Niveau organisation, tout est calé ! Et comme l'année précédente, je constate qu'on va encore beaucoup tourner pendant le week-end ! Cette année, le N° 41 m'a été attribué, en espérant qu'il me porte bonheur jusqu'à la fin du week-end. Je constate sur le programme la présence d'un gros contingent d'anglais dans ma série : l'écurie RILEY est venue en force. A noter la présence d'une RILEY SPECIAL, un monstre !

Malheureusement pour moi, ce n'est pas encore cette année que je finirais le grand-prix de Bressuire. Après un abandon l'année dernière lors de la première séance du dimanche après-midi, cette année l'abandon sera bien plus tôt. En effet, j'ai dû abandonner lors de la deuxième séance du samedi après-midi ! Et quand c'est pas les freins, c'est...la boîte de vitesse ! Avec un embrayage fatigué également. Je suis dégoûté !! Pourtant lors de la première séance, tout allait très bien avec l'Austin Seven. Mis à part des ralentissements et une course arrêtée quelques minutes pour des DARMONT qui n'étaient pas au mieux de leur forme, la boîte ne montrait pas de signes de faiblesse. Mais à la deuxième séance, et après une lutte acharnée avec une RILEY, la boîte n'a pas tenu. Bon, je pense quand même que celle-ci devait déjà être un peu fatiguée quand j'ai acheté l'Austin Seven. Ainsi va la vie... Un plaisir court mais intense. Une fois de plus, la petite « compétition familiale » avec mon père n'aura pas lieu. Concernant mon père, le DARMONT a fait des siennes, et il s'est traîné tout le week-end. Un week-end a oublier pour la Scuderia Caubel ! Néanmoins, le samedi soir s'est super bien passé et j'ai même pu trinquer avec le pilote anglais qui m'avait donné du fil à retordre avant que ma boîte de vitesse me lâche !

3 juillet 2011 : Comme vous l'avez deviné, le dimanche a été pour moi, une journée de spectateur. J'ai rongé mon frein au bord du circuit. J'en ai profité pour faire un peu plus connaissance avec mon anglais où j'ai appris qu'il était préparateur de RILEY et qu'il pilotait toujours en Angleterre. Il a même fini par m'emmener faire le tour d'honneur dans sa RILEY. Suite à notre petite bataille du samedi après-midi, la femme de l'anglais m'a surnommé : ALONZO ! En référence à ses petites colères lors des dépassements.

Pour ceux que ça intéresse, et depuis quelques mois déjà, j'ai mis en ligne sur le site YOUTUBE une vidéo personnalisée de cette deuxième séance, séquence filmée par la caméra fixée sur mon casque. Au vu du résultat final, je suis vraiment content de cet investissement. Si vous regardez cette vidéo, vous comprendrez mieux dans les deux dernières minutes, pourquoi ce surnom ! Lol... Voici le lien : http://www.youtube.com/watch?v=4Xux1HF9PjI Si ce lien ne marche pas, tapez dans YOUTUBE : GP Historique Bressuire 2011.

Ainsi s'achève cette sixième édition. Je ne sais pas encore si je participerais à la 7ème édition mais cette manifestation est vraiment à conseiller ! Voici quelques photos du week-end :

IMG_8331

IMG_8342

IMG_8356

IMG_8396